Mais, où sont partis les paons ?



miho kajioka, mais où sont partis les paons #1

Juste après la catastrophe de Fukushima, j’ai découvert un article sur les paons qui avaient été laissés dans la zone, alors que la population, près de 110 000 personnes, avait été évacuée. Immédiatement, j'ai imaginé ces paons, leurs magnifiques ailes déployées, se promenant dans la ville désertée. L’image qui me venait à l'esprit était si éloignée de ce qui se passait à Fukushima. C’était comme si deux mondes radicalement opposés – la scène de ruines et de chaos et la scène des paons majestueux – dialoguaient, se superposant sans se confondre.
Depuis, je vois ces deux mondes, presque partout et constamment. Le désastre a eu un grand impact sur nous, et pourtant, la plupart d’entre nous ne savaient pas exactement ce qui s’était passé, ce qui se passait, et ce qui allait se passer dans l’avenir... Les saisons vont et viennent, les gens tombent amoureux, les enfants jouent. Il n’est pas mon intention d’introduire une note pessimiste ou de romancer la tragédie. De tous temps il y a eu des épreuves, et les belles choses sont toujours restées de belles choses...

Miho Kajioka, photographe, série Mais, où sont partis les paons (2012-2015), Galerie VU



miho kajioka, mais où sont partis les paons #2

14 avril 2017

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top